Couvent Général Franciscain de Bruz

Forum RP de l'ordre Franciscain du jeu en ligne RR
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  BibliomélieBibliomélie  

Partagez | 
 

 Quand l'ennui vous mène ici...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Odenaiss

avatar

Nombre de messages : 6
Paroisse : Rieux
Statut : Retraitant
Autres : éprise d'un Ange
Date d'inscription : 30/10/2011

MessageSujet: Quand l'ennui vous mène ici...   Dim 30 Oct 2011 - 14:13

D'entre ses lèvres s'échappèrent non pas un son... mais rien d'autre qu' un soupir profondément expiré, synonyme du grand soulagement qu'elle ressentait en même temps qu'elle passa sa frêle main, légèrement rougie par le froid, pour essuyer la pluie qui ruisselait sur son visage. Un sentiment qu'elle n'avait pas connu depuis bien longtemps - outre celui qu'elle connaissait lorsqu'elle se trouvait être près de son Ange lorsqu'il se faisait présent - l'eut envahit soudainement : " Sécurité", voilà comment il se nommait. Un mot merveilleux...
pour qui s'y essayer dans son maître mot. Jadis, elle aurait plutôt cru que lieu de sécurité pouvait aussi devenir prison. Une prison où l'on crève de faim et de soif... Une prison comme de celle qu'elle avait connu de son enfance... placée au sein d'un couvent afin de parfaire son éducation personnelle tant que religieuse. Mais aujourd'hui, sa vision des choses avait changé et les temps aussi... L'enfant qu'elle avait été avait laissé place à une jeune femme dont l'esprit avait mûrit.

Soulagée elle était oui... d'être enfin arrivée.
Il faisait des jours déjà qu'elle avait pris la route pour venir jusqu'ici, pour répondre à une décision prise sur un coup de tête...
Voilà donc où l'avait conduit l'ennui qui s'était immiscé en sa vie... A un examen de sa propre conscience, à une confession intime avec le Tout-Puissant et un besoin de venir se reclure pour un moment... et parce que l'endroit lui avait été conseillé par quelques pèlerins rencontrés en chemin.

Le temps d'une retraite... Le temps d'offrir si besoin s'en faisait de son aide près des serviteurs de Dieu qu'elle trouverait icelieu... Le temps pour, peut-être, trouver le pardon.
Pour en finir, n'était-elle pas venue chercher pénitence tout simplement ? N'était-ce pas là le but de sa venue ici ? Avant qu'elle ne reçoive le baptême... Sans doute existait-il un lien.

Surveillant le pays du haut de son promontoire, se dessinait au loin, l'immense architecture d'une bâtisse. Le Prieuré général de l'ordre Franciscain.
A travers le fin rideau de pluie, il lui paraissait presque irréel, surgi d'une vision dans laquelle la fatigue l'aurait plongée.
Craignant que la nuit ne s'abatte une nouvelle fois au dessus d'elle tout autant que la pluie qui n'avait de cesse de tomber, elle claqua des talons sur les flancs de sa monture entreprenant de descendre la colline par laquelle elle était arrivée. Cette nuit enfin, elle aurait privilège d'avoir un abri ou dormir au sec et en sécurité. Avec pareil temps, elle n'avait aucune envie de dormir dehors une fois encore. Surtout avec, pour toute couverture, une cape complètement trempée.

Et après une bonne chevauchée d'une heure à peine, elle atteignit l'endroit, stoppa le rythme effréné de son cheval et mis pied à terre pour s'avancer vers la porte du couvent qui se dressait, tenue fermée devant elle.
Une cloche à sa droite la fit relever le menton et se décidant à faire annonce de son arrivée, la fit tinter bien assez fort.

Reculant d'un pas et tapotant doucement sur l'encolure de son destrier elle gardait ses yeux pers figés sur le grand portail.



" Quelqu'un ne devrait pas tarder se présenter l'ami... Ce soir nous serons à l'abri... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le moine Stylite
Frère Portier
avatar

Nombre de messages : 62
Paroisse : Bruz
Statut : frère portier
Autres : Sur sa stèle depuis...
Date d'inscription : 17/02/2011

MessageSujet: Re: Quand l'ennui vous mène ici...   Mar 1 Nov 2011 - 8:40

Le moine entendit des bruits derrière la porte. Il releva les yeux. Attendit un instant. De toute évidence, quelqu'un ou quelque chose attendait de l'autre côté. Mais il attendait quoi? Que la porte s'ouvre toute seule? "Faut-il être ignare pour penser que les portes s'ouvrent toute seules", pensa le moine, qui garda sa réflexion pour lui-même.

Il laissa passer quelques instants. Toujours rien. "Non mais, j'espère qu'on s'imagine pas que je vais descendre de ma colonne pour venir ouvrir. Je suis pas un valet, tout de même. La chose la plus honorante, mon cher, est d'attendre. Sagement. Démontre de la patience, le Très Haut te le rendra bien." Il ne dit donc pas mot, et attendit encore.

Mais la patience n'était pas une vertu, chez le moine Stylite. Ainsi, presqu'aussitôt, la situation devînt intenable pour ces nerfs. Il résista tant qu'il pu. "Ne dit rien, ne fait rien, ne pense rien, gagne du temps, il viendront à toi avant que tu aille à eux. Il est là, tu es là et.... Oh puis zut!"

Et d'une voix de toute évidence nerveuse, il s'écria:


Qu'est-ce que c'est? On n'est pas chez le poissonnier, ici!

_________________
Pourquoi descendre alors que le divin est là-haut?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odenaiss

avatar

Nombre de messages : 6
Paroisse : Rieux
Statut : Retraitant
Autres : éprise d'un Ange
Date d'inscription : 30/10/2011

MessageSujet: Re: Quand l'ennui vous mène ici...   Mar 1 Nov 2011 - 22:36

Elle attendit... patiemment... devant l'huis tenu clos, de voir se montrer à elle, celui que l'on présentait d'accoutumé comme étant le "frère portier".

S'apprêtant alors à formuler sa présence d'une toute autre manière, elle fut surprise d'entendre une voix l'interpeller et plus encore par les propos usités.


"Pas chez le poissonnier..."

" Non sans blague !" , souffla t-elle en un murmure.

Pensait-on qu'en lui disant cela on lui apprendrait quelque chose ? Elle en doutait...

Et tirant sur la bride de son cheval elle glissa quelques mots à son destrier comme si celui-ci se pouvait de la comprendre :


" Pourtant l'ami... vu comme il se fait criard celui-là... on pourrait presque se croire en plein marché... "


Reculant davantage, s'éclaircissant brièvement là voix, elle cria assez fort pour se faire entendre.

" Le bonjour mon Frère... Je suis Odenaiss... venue pour faire retraite. Pardonnez ma... "

Elle s'interrompit un instant, le temps de laisser naître un léger sourire au coin de ses lèvres.

" ...mmhh... d'avoir reçu, sans doute, trop bonne éducation. Je n'ai guère pour habitude de pénétrer endroit dont la porte se trouve fermée sans m'être annoncée au préalable et avoir été invitée à entrer."

Elle ne considérait pas les lieux tel un moulin ou un vulgaire bordel ou l'on rentre et l'on sort sans considération aucune.

Regard levé sur l'endroit où la voix s'était élevée, elle attendit encore tout en reprenant :

" Et vous... mon Frère ? Vous êtes ? "

Elle le devinait... Très certainement s'agissait-il du Frère portier.
Si oui... elle se demandait bien à quoi ce dernier pouvait bien servir si ce n'était pas pour recevoir les bonnes gens et leur ouvrir les portes du couvent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le moine Stylite
Frère Portier
avatar

Nombre de messages : 62
Paroisse : Bruz
Statut : frère portier
Autres : Sur sa stèle depuis...
Date d'inscription : 17/02/2011

MessageSujet: Re: Quand l'ennui vous mène ici...   Mer 2 Nov 2011 - 22:41

Le Stylite resta bouche-bée. On lui demandait qui il était. C'était bien la première fois... Depuis si longtemps. Il en fut ému. Absolument touché. Il versa une larme. Puis, ce fut l'ondée.

Je... Je suis... Je... Enfin... Excusez-moi... Je...

Qui était ce divin? Lui qui lui avait suggéré de monter ainsi sur la colonne, ce qui, depuis ce temps, ne l'avait contraint qu'à la dérision de chacun, qu'au désespoir de sa personne, et alors qu'il recevait enfin de la considération, se ridiculisait à pleurer sottement pour un rien? Quel était ce divin auquel il ne comprenait rien?

Pourquoi? Comment? Quand? Où et quand tout à la fois? "Trop de question stylite, trop de question. Reviens à la base. Calme toi. Reviens à la base. Defense. DEFENSE. Ouf, c'est bon".

Un grand respire, et les larmes s'assèchent. Une possibilité de réponse s'offre. Il se lance.


Je suis...

Cette fois, plus que l'ondée, c'est l'averse qui se déchaîne. Dès la deuxième syllabe prononcé, un flot continu et incontrôlable de larme de nostalgie, de désarrois, de gratitude et d'autres sentiments mélangés se déverses sans que le stylite lui-même ne puisse les mettre en mots. En était-il seulement capable, de toute manière?

Il ne pensait même plus. Seul le réflexe de la larme qui sort des commissures de l'oeil et qui descend sur la joue lui prend toute son énergie. Il tient debout, sur sa colonne, par la seule force de gravité. Puis, un léger mouvement... De la droite... Vers la gauche.... Puis vers la droite.... Et la gauche.

Il essais tout de même.


Je suis styl...

Mais il ne fini pas sa phrase. Il replonge dans les larmes infinies. Il voulait dire stylite. Il n'a pas fini son mot. Ça y est,sur sa colonne, il vacille. Dangereusement...

_________________
Pourquoi descendre alors que le divin est là-haut?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naudeas

avatar

Nombre de messages : 188
Age : 31
Paroisse : SDF (Sans Diocèse Fixe)
Statut : Instructrice de la Procure d'Officialité.
Autres : Nettoyeuse d'âmes..
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Quand l'ennui vous mène ici...   Jeu 3 Nov 2011 - 6:29

Naud qui tournait dans tous les couloirs, possible et inimaginable de ce couvent voulait prendre un peu l'air, cela lui ferait un bien fou. Elle vit le frère, qu'elle n'avait jamais vu alors, étant à l'époque accueillie par Tadeus, puis Clodeweck et enfin Savoie pour dispenser son séminaire. Elle n'avait jamais vu ce moine sur une colonne, drole de moeurs pensa t-elle. Elle se rapprocha donc, il semblait vaciller. Elle le prit doucement, le serrant quelque peu par le bras.

Allons, allons mon frère, que vous arrive t-il donc ? Qui vous trouble de la sorte ?

Elle se pencha légèrement et reconnut les courbes, le visage de la donzelle. Elle lui avait fait un sacrés effet, elle en sourit amusée, puis s'adressant à sa comparse et amie.

Dis Odé, je sais pas ce que tu lui as fait, mais tu l'as sacrément troublé ! Faut pas perturber mes frères de la sorte voyons. Mais tu peux entrer, la porte n'est pas fermée

Cette scène était presque hilarante, mais elle se devait de garder son sérieux puis regardant à nouveau le frère, pleine de compassion enfin le maximun qu'elle pouvait donc pas grand chose, elle lui tendit un mouchoir en lin propre.

Tenez et reprenez vos esprits mon frère !

_________________
Au moins tout ça
Méchante Aristotélicienne Romaine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://...
Odenaiss

avatar

Nombre de messages : 6
Paroisse : Rieux
Statut : Retraitant
Autres : éprise d'un Ange
Date d'inscription : 30/10/2011

MessageSujet: Re: Quand l'ennui vous mène ici...   Jeu 3 Nov 2011 - 10:51

Elle n'eut d'autre fait que de dévisager son interlocuteur face à l'attitude qu'il adoptait et la scène rocambolesque qui se jouait sous ses yeux. Une attitude qui passant par plusieurs phases ne manqua pas de surprendre Odenaiss.

Pourquoi tant de désappointement ?, pensa t-elle. Elle n'avait rien dit... ni même rien fait pour qu'il puisse se trouver dans pareil état. Rien d'autre que de lui demander qui il était. Mais le savait-il seulement ? Elle en arrivait à se le demander. Pour cause de le voir se mettre à bégayer sans que réponse convenable ne daigne être prononcée.
Un instant, prise d'un certain mal-être face à pareille situation, elle se retourna instinctivement... Mais rien ne se passait qui pouvait provoquer telle affection.


Un regard de biais posé sur son cheval, le temps d'une brève conversation avec son for intérieur.


* Bon... va-t-il y arriver ? Oui... non ? Et quelle idée ai-je encore eu aussi de vouloir savoir comment il s'appelait... Je ne demande qu'à entrer moi... Ca m'apprendra.. La prochaine fois je m'abstiendrai.*

Et voilà qu'elle reporte son attention sur lui à un moment où il se confondait en excuse.


" Vous excusez... ?"


Pourquoi pas ? Si tel était son souhait... Mais de quoi au juste. Voilà qu'elle faisait face à un personnage emplie de bien des étrangetés.


" Soit mon Frère... vous l'êtes si cela vous en plaît "


Discret haussement d'épaules, elle restait immobile. Était-ce bien réel ?
Les paupières s'ouvrent et se ferment à toute vitesse. C'était un fait. Il pleurait... Il vacillait même ! Mais qu'avait-elle fait ? Et alors qu'elle s'apprêtait à se bouger pour faire appel à l'aide de quelqu'un, elle pu percevoir une autre voix qui s'élevait de l'autre côté... Une voix lui paraissant presque familière.

Un songe léger la parcourut pensant alors à l'amie : Naud ?... et d'en sortir lorsque les contours de cette dernière se dessinèrent et s'avancèrent pour venir à sa rencontre et que son timbre de voix se fit plus audible.



Citation :
Dis Odé, je sais pas ce que tu lui as fait, mais tu l'as sacrément troublé ! Faut pas perturber mes frères de la sorte voyons. Mais tu peux entrer, la porte n'est pas fermée


Elle répondit à l'invitation d'entrer, passant sous le porche et entraînant avec elle son destrier. Arrivée à hauteur de Naudeas, sans mots elle commença par lui déposer une bise amicale, son regard ne pouvant se détacher du Frère Styl qu'elle soutenait.


" Bonjour Naud... Si j'avais su que je te trouverai ici... je t'aurai fais demandé avant que celui-ci ne se mette dans pareil état... "


Elle s'était approchée... Mais pas trop près. Distance oblige. Manquait plus que de le voir s'écrouler à ses pieds et là ça serait le bouquet.



" Frère Styl... Vous avez une manière bien à vous d'accueillir les gens... Et soyez sûre d'une chose.. C'est que de vous, à l'éternel, je me souviendrai"


Elle lui adressa un bref sourire et finit par se pencher légèrement vers la Brune amie. Sa bouche se faisant proche de son oreille elle lui murmura discrètement quelques mots se sentant quelque peu coupable:


" Et dis-toi que le pire dans tout ça ... c'est que je n'ai rien fait... Je n'ai eu qu'à prononcer trois mots... "


Trois mots de trop peut-être... Et qu'allaient-elles faire de lui à présent ? Il fallait faire en sorte qu'il se remette de ses émotions...


" Bon... ! Maintenant que les présentations sont faites et que je suis enfin entrée, je me risque à vous le demander... Est ce que vous allez mieux ? "



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le moine Stylite
Frère Portier
avatar

Nombre de messages : 62
Paroisse : Bruz
Statut : frère portier
Autres : Sur sa stèle depuis...
Date d'inscription : 17/02/2011

MessageSujet: Re: Quand l'ennui vous mène ici...   Sam 5 Nov 2011 - 0:18

"C'est que de vous, à l'éternel, je me souviendrai."

Cela fit arrêter sur le champs le trouble qui habitait le stylite. Il n'avait plus besoin d'être quoique se soit. Soudainement, il était. Il L'était. Elle l'avait dit. Telle était sa raison d'être. Elle l'avait... fait.

Du moins, dans la logique du moine.

Il cessa se vaciller. Il cessa ces larmes. Il se repositionna. Il prit une grande respiration.

De nouveau, il était sur sa colonne. De nouveau, il faisait de sa situation offrande au Très Haut. De nouveau, plus rien n'importait.

Où était-il? Qui était-il? Cela avait-il la moindre importance? D'ailleurs, qui étaient ces personnes autour de lui? Pourquoi étaient-elles là? Ce qu'il le dérangeait!

C'est qu'il avait autre chose à faire... Quoi? Cela importait-il, même? Oui, il fallait en finir. Elle sembaleint se connaître. Tant mieux, cela n'était que pour arranger ces choses. Ces choses à lui. Car évidemment, si le stylite ne comprenait rien aux affaire des autres, c'est... qu'il n'en avait rien à faire, justement... Et qu'il ne comprenait pas -encore- que c'était la raison même pourquoi il faisait ce travail de portier, précisément.


Bon. Vous y êtes? Vous savez où vous allez? Alors c'est bien, quittez cette salle, maintenant. Par devant, par derrière, mais non sang, faites donc ce pourquoi vous êtes venu dans ma salle. Allez, maintenant!

Au final, n'était-il as précisément doué pour son travail? même malgré lui? où à cause? le narrateur lui-même s'y perd, semble-t-il...

_________________
Pourquoi descendre alors que le divin est là-haut?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odenaiss

avatar

Nombre de messages : 6
Paroisse : Rieux
Statut : Retraitant
Autres : éprise d'un Ange
Date d'inscription : 30/10/2011

MessageSujet: Re: Quand l'ennui vous mène ici...   Jeu 10 Nov 2011 - 9:25

Elle délaissa rapidement le moine après un bref salut, le laissant à ses élucubrations pour reporter toute son attention sur son amie dont elle se faisait joie de retrouver. Rare se faisait les fois où se trouvant à Rieux elle avait occasion de l'apercevoir ou passer quelques instants en sa compagnie... occasion s'en faisant uniquement lors des jours de messes ou bien encore parce qu'elle avait débuté sa Pastorale sous son enseignement.

Son entrée faites dans l'enceinte, son cheval confié entre les mains d'un jeune moine, elle se tint proche de Naudeas.


" Ma très chère Naud... Quel plaisir que de te retrouver ici. Voilà qu'en plus de trouver bon refuge pour mener à bien ma retraite, je retrouve bonne amie..."


Un temps de retraite... C'était bien pour ça qu'elle était venue jusque là. A son départ de Rieux, elle avait ressenti comme le besoin de se ressourcer, de se recentrer spirituellement... de marquer un temps de pause tout autant. Mais pour l'heure, à demi gelée dans des frusques totalement trempés, dégoulinantes et lui collant au corps elle cherchait invitation à aller se changer et pourquoi pas rejoindre le réfectoire en vue d'aller se réchauffer en avalant un très probable bol de soupe.


"N'y a t-il pas un endroit autre que celui là où nous pourrions nous installer et converser tranquillement ? Je suis presque certaine que tu te demandes ce qui m'a conduit à venir ici... et je répondrai volontiers à cette supposée interrogation après avoir passée tenue convenable... Pourrais-tu me conduire dans une cellule que je puisse occuper ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naudeas

avatar

Nombre de messages : 188
Age : 31
Paroisse : SDF (Sans Diocèse Fixe)
Statut : Instructrice de la Procure d'Officialité.
Autres : Nettoyeuse d'âmes..
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Quand l'ennui vous mène ici...   Dim 13 Nov 2011 - 20:28

Elle sourit à Odénaiss.

Il faudrait savoir ma chère ce que tu souhaites faire ici ? un noviciat ? le frère séant pourrait ouvrir une cellule pour que tu puisses y trouver le repos et si cela te dit d'entrer dans le couvent. Nous pourrions converser autant que nous le souhaitons. Je le suis actuellement, ca n'est guère aisé, mais ca je te l'expliquerai.

Elle regarda le frère Stylite.

Mon frère après cette belle histoire pleine d'émotions, peut être pourriez vous faire honneur à notre hôte ?

_________________
Au moins tout ça
Méchante Aristotélicienne Romaine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://...
Le moine Stylite
Frère Portier
avatar

Nombre de messages : 62
Paroisse : Bruz
Statut : frère portier
Autres : Sur sa stèle depuis...
Date d'inscription : 17/02/2011

MessageSujet: Re: Quand l'ennui vous mène ici...   Lun 14 Nov 2011 - 16:12

hrp: pardonnez-moi, je pensais déjà avoir réglé la chose. Mais non. C'est désormais fait... ljd Le Stylite /hrp

_________________
Pourquoi descendre alors que le divin est là-haut?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odenaiss

avatar

Nombre de messages : 6
Paroisse : Rieux
Statut : Retraitant
Autres : éprise d'un Ange
Date d'inscription : 30/10/2011

MessageSujet: Re: Quand l'ennui vous mène ici...   Mar 15 Nov 2011 - 17:32

(hrp :
@ ljd Le stylite : Sans souci... vous êtes tout pardonné^^
@ ljd Naudeas : Je propose que nous poursuivions le RP dans la cellule d'Odenaiss /hrp)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand l'ennui vous mène ici...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand l'ennui vous mène ici...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que faites vous lorsqu'un jeu vous enerve
» Quand le Mektoub vous envoie un clin d’œil, saute sur l’occasion tel un lion !
» Le dernier film que vous avez vu
» Tu m'as manquée |ft Keenan
» Follower:z - Quand le nabaztag vous signale les mouvements de followers sur Twitter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couvent Général Franciscain de Bruz :: L'Hostelerie :: La salle des convives-
Sauter vers: