Couvent Général Franciscain de Bruz

Forum RP de l'ordre Franciscain du jeu en ligne RR
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  BibliomélieBibliomélie  

Partagez | 
 

 Vita de Marc L'Ancien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
savoie
Chapitrain
avatar

Nombre de messages : 1789
Paroisse : Fécamp
Statut : Frère Gardien
Autres : Théologue
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Vita de Marc L'Ancien   Mar 21 Juin 2011 - 17:09

Vu l'impact que Marc L'ancien à eu tant chez nous que pour l'ear, je pense qu'il mérite qu'on lui consacre, en plus d'une stèle, une Vita.

Faisant des recherches pour d'autres stèles et Vita, je suis tombé sur pas mal d'infos le concernant. Cependant, comme je ne l'ai pas connu personnellement, je ne me juge pas apte à rédiger le texte; je ne crois pas pouvoir être fidèle à son ton et son esprit (ne l'ayant pas connu...)

Peut-être quelqu'un d'entre vous qui l'a côtoyé pourrait-il le faire?

Voici donc les résultats de ces recherches (dont un sujet au SO qui lui était consacré. Titca avait débuté un truc, mais c'est abandonné depuis 2009. N'est-il pas à nous, ses frères et soeurs, de reprendre le flambeau?):

Citation :
Marc Lancien a été nommé au rang de Doyen du Séminaire le 13/12/1456.
Monseigneur Lolotlse, Evêque de Nevers le remplace au rang de Doyen le 11/09/1457.
Cardinal: Donné à Rome le XXI du mois de Mars, le samedi, de l’an de grâce MCDLVII de Notre Seigneur

Dernieres fonctions :
Primat de France, Cardinal suffragant, Archevêque de Tours, Secrétaire pontifical . J'espère ne pas en avoir oublié ...

Archidiocèse de Tours : son éminence Marc l'ancien, dict MarcLancien-05/05/1457


Blazingfast:
Citation :
Chez nous, à Couvent de Bruz, le feu Marc était le bibliothécaire. Il avait beaucoup à faire mais cela ne l’empêchai pas à rendre visite les novices. Il était toujours présent pour aider à répondre aux questions des novices.



Citation :
FICHE BILAN :

Nom du séminariste : MarcLancien

Statut : Diacre

Diocèse : Périgueux
Paroisse : Bergerac

Cursus :

Citation:
Introduction : Excellent

Chap. I : La hiérarchie et le découpage adm. : Très bien.

Chap. II : Le rôle de l'ecclésiastique : Excellent


Citation:
Chap. III, 1 : Le Droit Canon / Le Clergé Séculier : Excellent

Chap III, 2: Le Droit Canon / Le gvt de l'Eglise : Très Bien


Citation:
Chap IV, 1: Le Credo : Très Bien

Chap IV, 2 : La Création : Excellent

Chap IV, 3 : La Pré-Histoire : Très Bien

Chap IV, 4 : L'Eclipse : Excellent

Chap IV, 5 - La Fin des Temps : Excellent

Chap IV, 6 : Le statut de Christos : Excellent

Chap IV, 7 : La Vita de Christos: Excellent



Citation:
Chapitre V - 1 : La Messe : Excellent

Chapitre V - 2 : Le baptème : Excellent

Chap. V - 3 : Le mariage : Très Bien

Chap. V - 4 : Les funérailles : Excellent


Annotations des professeurs :

Muriane:Séminariste ayant fourni un excellent travail, il mérite son diplôme





Annotations du doyen :

Eleve très brillant qui a fourni un travail d'une excellente qualité. Votre travail en lithurgie est remarquable. Vos paroissiens ont de la chance de vous avoir !





Licence accordée ? Oui



Citation :
Profil RP

Pour le bénéfice du RP, faites en taverne comme si vous n'aviez pas lu cette fiche...Vous voyez un homme d'une bonne trentaine d'années, dans une tenue d'ecclésiastique. ==============================

Marc l'ancien est actuellement :
- Cardinal suffragant du consistoire francophone
- Primat de France
- Archevêque de Tours
- Frère franciscain
- Secrétaire pontifical
- Théologue du Saint-Office
- Doyen du séminaire de Sens

Il était l'époux de Death.

Il a été :

- Évêque du Mans
- Vicaire diocésain du Puy
- Diacre de Bergerac
- Ambassadeur apostolique en Périgord-Angoumois
- Aumônier de la garde épiscopale de Bourges
- Commissaire aux Mines et Bailli du Languedoc

==================================

Je suis arrivé le 23 mars 1455, en provenance de mon village natal d'Issigeac, humble vagabond, en la bonne ville de Bergerac.Châtain et barbu, haut de 5 pieds et quatre pouces, riche d'une grande expérience de la vie.

Aujourd'hui, 8 avril 1455, dimanche de Pâques, j'ai été baptisé, Dame Tendrecoeur est ma marraine.
Ce 11 avril, adieu la vie de vagabond, je suis devenu paysan. Ma première vache est l'objet de tous mes soins!
Aujourd'hui 15 avril, j'ai commencé mon noviciat chez les frères franciscains.
Après des semaines de formation et de lecture du Livre des Vertus, ce 3 mai, je deviens bibliothécaire au couvent franciscain de Bruz. Ma plume gratte les parchemins, mes yeux peinent à lire les copies des codex de la Bibliothèque romaine...

27 mai. C'est le grand jour, je suis Frère Franciscain à l'issue d'une superbe cérémonie présidée par Msgr notre frère le cardinal Latran.

De retour à Bergerac, une surprise m'attend. Flex notre diacre étant surchargé, Sednax, notre évêque, me propose de faire un intérim. Ce dimanche 3 juin, je dirige ma première messe en l'église Saint-François.

Je suis élève au séminaire de Sens.

Aujourd'hui 24 juin, je deviens boucher.

3 juillet 1455, je viens de prêter serment et je suis député à l'Assemblée populaire du PA. Que de travail... Je refond le livre VIII: le droit religieux. Ce 23 juillet j'en deviens vive-président. Le 2 août j'entame mon second mandat.

Le 3 août, je visite Sarlat, accompagnée d'une charmante amie, nous avons été invités. Le 9 août, je suis de retour à Bergerac pour faire retraite. Que d'évènements la semaine passée à Sarlat. Des rencontres de toutes sortes et surtout cette complicité qui s'établit avec ma tendre amie. Le diacre en moi est déchiré, espérons que le Très Haut me guidera pendant ma retraite. Le 21 août, que de changement dans le royaume, des villes nouvelles fleurissent en Guyenne. La Curie se déchire... Après un passage au château pour remplir mes devoirs à l'AP me voici à me préparer pour un nouveau voyage...

25 août, ma décision est prise et j'ai l'accord de mon évêque: je renonce à ma charge de diacre de Bergerac et pars en pèlerinage sur les routes de France. J'espère ainsi trouver ma voie... Un long pèlerinage m'amène jusqu'à Carcassonne... La découverte des autres province est très enrichissante...

Ce 27 septembre marque un tour dans ma vie religieuse, je suis en effet nommé Secrétaire pontifical... Bien du travail en perspective... "corvéable à merci" a dit notre bon camerlingue.

Après un bref passage en Périgord, pour saluer mes amis et participer aux élection comtales, je repars sur les routes en direction du Puy, avec ma bonne et fidèle amie. En route, ce 26 octobre, je reçois mon diplôme du séminaire de Sens et ai le plaisir d'y être nommé professeur-adjoint. Un bonheur n'arrivant jamais seul, à peine installé au Puy, je suis invité à rejoindre le groupe de travail sur le droit canon. Mais la pratique pastorale locale me manque, il va falloir trouver une solution. Car c'est là la mission première de l'église: conduire les croyants sur le chemin du Paradis.

14 novembre, j'ai été nommé Ambassadeur apostolique en Périgord-Angoumois.

18 novembre 1455, un jour mémorable entre tous ! Monseigneur Tocke a célébré notre mariage, à Death et moi !

25 novembre 1455 : un pigeon m'apporte une missive du père Vincent doyen du séminaire : il vient de m'y nommer professeur principal. Par voie de conséquence j'entre à la Préfecture à l'enseignement Aristotélicien (à Rome).

Quel beau comté que le Languedoc, j'y fait plus ample connaissance de nombreuses personnes, parmi lesquelles monseigneur Kad, évêque de Nîmes et 1er aumônier de la Garde pontificale... Lui et Monseigneur Motarde, la préfète que je croise à chacun de mes passages à Bordeaux, me propose de prendre la charge d'aumônier de Bourges. Je me fais régulièrement tancer par ma femme qui s'inquiète pour ma santé, elle crains la surcharge de travail! Heureusement Joseph mon fidèle secrétaire m'aide dans tous ces travaux... Ce 9 décembre 1455, j'ai été nommé Théologue du Saint-Office.

Plein de choses se sont passées... Je les noterai plus tard.

Mi-juin 1456 j'ai été élu au conseil comtal du Languedoc sur la liste ULM... et nommé Commissaire aux Mines. Mi-Aout, je conduis la liste ULM et suis nommé Bailli.

3 octobre 1456, je deviens théologien (N3)




Profil HRP

Passionné d'histoire médiévale depuis fort longtemps...


Citation:
Citation :
Marc (l'ancien ?) est arrivé le 23 mars 1455, en provenance de son village natal d'Issigeac. N'étant alors qu'un humble vagabond, il posa ses affaires dans la ville de Bergerac dans le Comté du Périgord.

Baptisé en avril 1455, il fit son entré dans l'ordre Franciscain quelques jours plus tard puis reçu la charge de bibliothécaire au couvent de Bruz, c'est au mois de mai que Marc (L'ancien?) fut intronisé Frère Franciscain.

C'est seulement après ses quelques mois passé au couvent qu'il s'autorisa à retourner dans sa ville ou il pu faire sa première messe un dimanche de mai, puis devient séminariste à Sens afin d'obtenir la Licence de Théologie.

Blazingfast a écrit:
Quelques lignes du noviciat de MarcLancien:


MarcLancien a écrit:
Marc entra dans sa cellule, il la trouva merveilleuse:
- Un prie-dieu pour le repos de l'âme,
- Un lit pour le repos du corps
- Un bureau pour l'étude qui enrichit le corps et l'âme

Sur le bureau il trouva une feuille et une plume. Il se mit à rédiger la fiche de présentation


Citation :
Marc l'ancien, je suis paysan à Bergerac, j'y élève une vache.

Souhaitant préparer sérieusement mon baptême, j'ai étudié les livres saints (ayant la chance de pouvoir accéder à distance à la bibliothèque du Vatican).

L'Abbesse de Bergerac m'a baptisé le dimanche de Pâques.

Puis, voulant être accompagné dans mes études, je me suis renseigné sur les congrégations. Celle de Saint François m'a semblé correspondre à ma voie, plus porté sur la raison.

Je souhaite rester au contact du monde et n'ai pas encore choisi ma voie dans l'Ordre: Tiers-ordre ou Clergé. Je suis sur que mes contacts pendant mon noviciat me permettront de faire le choix qui me correspondra le mieux.



Ayant remplit sa fiche, Marc s'en alla la remettre au frère Maistre des novices puis se dirigea vers la bibliothèque



MarcLancien a écrit:
Marc avait lu fort tard dans la nuit. Seule la fin d sa dernière chandelle l'avait convaincu de se coucher!

A son réveil, et après avoir participé à la prière du matin, il fit le point.

Ces livres me paraissent fort clairs, cela démontre le divin soutien dont ont bénéficié les frères rédacteurs.

Le livre des valeurs me conforte dans mon choix, mais serai-je me montrer digne?
Citation:
Moi, frère franciscain, apporte l'amitié Aristotélicienne à tous les fils de Dieu, et particulièrement les franciscains, maintenant une unité et une fraternité nécessaire.

La pression du siècle, l'égoïsme de certains, rendront probablement difficile de montrer amitié à "tous les fils de Dieu".

Citation :
Moi, frère Franciscain, suis fidèle à l'Eglise Aristotélicienne et à sa hiérarchie.

L'obéissance, sans doute l'engagement le plus dur à tenir...

Citation :
Moi, frère franciscain, suis un être partageant son pain et charitable
.

Cette valeur fonde mon engagement.

Citation :
Moi, frère franciscain, aime le savoir et la connaissance.

Cette dernière valeur m'interpelle. Mon envie de savoir ne risque-t-elle pas de me porter à l'ambition???

Marc décida de passer la journée à la bibliothèque et d'entamer la lecture du Livre des vertus, au menu: La Création.

Il recontrera probablement des frères avec lesquels il débattra de ses doutes et craintes.

MarcLancien a écrit:
Curriculum Vitae de frère Marc l'ancien

Secrétaire pontifical
Membre du Saint Office
Membre de la Préfecture à l'enseignement (au titre du séminaire de Sens)
Légiste pontifical
Archidiacre du Puy.

== IG : Marclancien

Frère Marc, né dans la région de Bergerac, en Périgord, a été aperçu pour la première fois comme vagabond dans cette ville le 23 mars 1455.

Baptisé le 8 avril 1455 par mère Lasardine, dame Tendrecoeur est sa marraine.

Nommé frère franciscain le 27 avril, dans une cérémonie conduite par son éminence frère Latan, à l'issue de son noviciat animé par frère Savoie.

3 juin 1455, nommé diacre à Bergerac par monseigneur SednaX, il dit sa première messe.

Entre au séminaire de Sens, il en recevra la licence le 26 octobre pour être immédiatement nommé professeur adjoint, puis plus tard professeur principal.

Le 27 septembre, il est nommé Secrétaire pontifical par son éminence Anguillerusée, camerlingue, poste qu'il occupe toujours.

Légiste pontifical, il a actualisé les cours des séminaires sur le Droit canon.

Nommé Ambassadeur apostolique en Périgord-Angoumois le 14 novembre 1455, a contribué à la signature du Concordat. A quitté ce poste en octobre 1456.

En ce même mois de novembre 1455 il est nommé Archidiacre du Puy par Monseigneur Tocke, poste qu'il occupe toujours.

Toujours en novembre 1455, il épouse dame Death. Ce mariage sera annulé par l'officialité de Bourges présidée par monseigneur de Bouviers le 7 novembre 1456, dame Death ayant disparu sans donner de nouvelles depuis de nombreux mois.

Dans le cadre de son activité d'archidiacre du Puy, frère Marc a été sur la liste du parti Ultramontanus qu'il a même conduite. Ce parti est sous le bienveillant contrôle de son éminence Rehael en Languedoc. A ce titre a été commissaire aux mines puis bailli du Languedoc.

Ordination prêtre prévue incessamment, son éminence Rehael ayant accepté de la célébrer.


Dans sa lettre de motivation pour devenir évêque du Mans, il a écrit:
Monseigneur notre primat, vos éminences, messeigneurs,

C'est avec humilité que je me présente aujourd'hui devant vous.

J'ai appris que le diocèse du Mans était vacant et que les candidatures pour le pourvoir étaient ouvertes. Je me permets donc de solliciter cette charge.

Ma longue carrière ecclésiastique, dont vous trouverez les détails dans le CV que je vous ai remis, prouve que je réponds aux exigences formelles de ce poste.

Mais plus que les exigences formelles, c'est les motivations, la capacité, les projets qui guident certainement vos choix, sous le regard du Très Haut et pour le plus grand intérêt de notre Église et tout particulièrement des fidèles du diocèse.

Pourquoi est-ce que je me permets de solliciter un poste d'évêque ? Pourquoi maintenant ?

Depuis mon plus jeune age, j'ai fait le choix d'être clerc et de consacrer la majeure partie de mon temps aux fidèles des paroisses dans lesquels j'ai vécu, multipliant contacts, formations, offices... J'ai ainsi accumulé une expérience certaine. Cette expérience je la mets depuis de nombreux mois à la disposition du diocèse du Puy dont je suis l'archidiacre. Mais récemment la disparition de ma femme m'a conduit a réfléchir plus encore à l'appel du Très haut. Après plusieurs mois de méditation, j'en ai déduit que je devais m'investir plus encore dans le service de l'église et des fidèles. C'est la raison pour laquelle je sollicite aujourd'hui une charge d'évêque.

Pourquoi le Mans ?

Je ne vous cacherai pas que j'aurai postulé pour le diocèse du Puy, ne souhaitant pas voir durer la vacance de ce poste, mais grâce en soit rendu au Très Haut, cette charge est pourvue désormais par monseigneur Lapinus. La vacance du poste du Mans, suite à la démission de monseigneur Avalon m'a semblée un signe. En effet celui qui m'a appris beaucoup de ce que je sais aujourd'hui et m'a guidé dans mes premiers pas est notre regretté frère Savoie, qui nous observe certainement du Paradis solaire. Le Mans fut longtemps son diocèse et je souhaite en son souvenir m'investir la bas et marcher humblement dans ses pas.

Mes projets sont simples : tout d'abord être bien sur très présent, guide des clercs du diocèse avec lesquels j'assurerai la mission auprès des croyants que nous a confiée Christos; ensuite travailler avec les prélats voisins et tout particulièrement avec l'archevêque de Tours qui j'en suis sur saura guider mes pas; enfin contribuer au travaux de l'Assemblée épiscopale de France.

Ma première action sera une tournée dans chaque paroisse du diocèse pour montrer à chacun que notre église est forte, présente et dynamique et me présenter à tous. Cela sera aussi l'occasion de prendre contact avec les autorités civiles.

J'apporterai aussi à la province mes quelques compétences en enseignement pour les pastorales et, si nécessaire, pour l'enseignement des clercs. Je crois que savoir que leur évêque les aidera de toutes ses forces est un élément indispensable pour aider à promouvoir les vocations dont notre église à besoin.

Enfin, je souhaite m'investir et avec moi notre diocèse, dans l'aide aux vagabonds, voie que nous a montré frère Savoie.



Bieureuse Wilgeforte a écrit:
L'AEF m'a enfin autorisée à transmettre ses lettres de candidatures aux postes d'évêque du Mans et d'archevêque de Tours.

MarcLancien a écrit:


Votre éminence notre Primat, vos éminences, messeigneurs, chers frères et sœurs de l'Assemblée épiscopale de France

Comme beaucoup d'entre vous c'est avec stupeur puis chagrin que j'ai appris la disparition de monseigneur Poltau, mon archevêque. Une personne que j'avais appris à mieux connaitre et à apprécier depuis mon arrivée au Mans.

Le moment est venu d'un appel à candidature pour pourvoir ce poste que son décès a rendu vacant.

Après prière, méditation et prise de conseil, j'ai décidé de vous soumettre ma candidature.

Les raisons de cette candidatures sont multiples.

Tout d'abord je connais désormais assez bien la province, en étant un des évêques. Je sais que je pourrai travailler en bonne intelligence et amitié avec les évêques bretons dont les deux diocèses couvrent la moitié ou presque de la province, je connais aussi celui qui est probablement le prochain évêque d'Angers et est aujourd'hui un des procureurs ecclésiastiques de la province (pour sa partie bretonne). Travailler en équipe est indispensable dans une province de cette taille.

Parmi les activités spécifiques de l'archevêque, j'ai une parfaite connaissance de celles qui touchent à l'enseignement car je suis déjà le professeur en charge du séminaire archidiocésain de Tours, ce qui fait que j'ai formé un certain nombres des clercs en place dans la province.

En sus de mes connaissances en droit canon, je finis actuellement ma formation au séminaire inquisitorial de Bruz sous la direction de SE Clodeweck ; cela doit me permettre de tenir efficacement mon rôle dans l'officialité.


Je sais aussi que, dans l'attente d'un nouvel évêque, le diocèse du Mans sera dans de très bonnes mains car notre archidiaconesse Dame Passion, est une personne d'une rare efficacité.


Quels sont mes projets pour Tours ? Tout d'abord dans la continuité des travaux de mon prédécesseur assurer le bon fonctionnement de chacun des diocèses en aidant tout particulièrement les futurs évêques d'Angers et du Mans a prendre leur place dans la province.

Je souhaite aussi, et tout particulièrement, grâce a mes bonnes relations avec le clergé breton, être un lien entre la France et la Bretagne, mission qui me parait tout particulièrement importante car nous devons aider au maintien de la Paix dans une région trop souvent dévastée par la guerre.

Enfin, mais est-ce la peine de le dire tant ce point est incontournable, je serai comme dans le Maine un évêque de terrain dans mon archidiocèse, visitant tour à tour chaque ville pour aider le clergé local et contribuer à l'éclosion des vocations.

Je n'en dirai pas plus, vous me connaissez, à vous de juger de la pertinence de ma candidature, avec le soutien du Très Haut.

Marc l'ancien
Evêque du Mans


Citation :
Curriculum Vitae de frère Marc l'ancien

Cardinal suffragant du consistoire francophone, secrétaire pontifical
Évêque du Mans
Vice-primat de France, secrétaire de la Primatie
Théologue du Saint Office
Doyen du séminaire de Sens
Professeur au séminaire de Tours
Légiste pontifical

== IG : Marclancien

Frère Marc, né dans la région de Bergerac, en Périgord, a été aperçu pour la première fois comme vagabond dans cette ville le 23 mars 1455.

Baptisé le 8 avril 1455 par mère Lasardine, dame Tendrecoeur est sa marraine.

Nommé frère franciscain le 27 avril, dans une cérémonie conduite par son éminence frère Latan, à l'issue de son noviciat animé par frère Savoie.

Le 3 juin 1455, nommé diacre à Bergerac par monseigneur SednaX, il dit sa première messe.

Entre au séminaire de Sens, il en recevra la licence le 26 octobre pour être immédiatement nommé professeur adjoint. Il en est aujourd'hui le doyen.

Le 27 septembre, il est nommé Secrétaire pontifical par son éminence Anguillerusée, camerlingue, poste qu'il occupe toujours.

Légiste pontifical, il contriibue depuis fort longtemps à la mise à jour du Droit Canon.

Nommé Ambassadeur apostolique en Périgord-Angoumois le 14 novembre 1455, a contribué à la signature du Concordat. A quitté ce poste en octobre 1456.

En ce même mois de novembre 1455 il est nommé Archidiacre du Puy par Monseigneur Tocke, poste qu'il occupera jusqu'à sa nomination comme évêque du Mans.

Toujours en novembre 1455, il épouse dame Death. Ce mariage sera annulé par l'officialité de Bourges présidée par monseigneur de Bouviers le 7 novembre 1456, dame Death ayant disparu sans donner de nouvelles depuis de nombreux mois.

Dans le cadre de son activité d'archidiacre du Puy, frère Marc a été sur la liste du parti Ultramontanus qu'il a même conduite. Ce parti était alors sous le bienveillant contrôle de son éminence Rehael en Languedoc. A ce titre a été commissaire aux mines puis bailli du Languedoc.

Ordonné prêtre à Bruz par frère Rehael le 11 novembre 1456.

Elu évêque du Mans le 23 novembre 1456.

Nommé dès son arrivé au Mans professeur au séminaire de Tours, il anime ce séminaire et assure l'intérim comme doyen depuis la disparition de monseigneur Poltau.

Nommé Vice-primat de France par SE Rehael le 21 janvier 1457.

Elevé à la dignité de Cardinal le 21 mars 1457.



_______


vincent.diftain a écrit:

Conformément aux statuts de la Préfecture à l'enseignement Aristotélicien, moi, Vincent Diftain, Préfet, suite à la demande déposée en bonne et due forme par Marc l'Ancien, Professeur Principal du séminaire Primaire de Sens, le nomme membre de la Préfecture à l'Enseignement Aristotélicien.

Fait à Rome, le 25 novembre 1455.

vincent.diftain a écrit:

Moi, Vincent Diftain d'Embussy, Cardinal, Préfet à l'Enseignement Aristotélicien, annonce la nomination de son Eminence Marc l'Ancien, Vice Préfet à l'Enseignement Aristotélicien.

Fait à Rome le 29 avril de l'an de grâce 1457.




Titca a écrit:

Le commencement :

Né à Issigeac une petite citée où il fait bon vivre, Marclancien est issue d'une famille modeste vivant du commerce et de l'artisanat locale. Il reçut une éducation très priseuse depuis son plus jeune âge en effet ses parents prient grand soin de lui enseigner les valeurs de l'église et le chemin à suivre afin d'être vertueux.

Il ne passa cependant pas toute sa vie dans ce village, une fois en âge de suivre son propre chemin Marclancien prit la route en direction de Bergerac à une vingtaine de kilomètre de sa ville natale a force de travail et de patience il réussit à acheter un champ qui lui assurait assez d'argent pour se nourrir et se loger, travaillant jour et nuit à la culture de celui-ci il n'oubliait pas de ce rendre à l'église lors des messes et prier avec ferveur.

C'est quelques années plus tard lors d'une rencontre un soir d'hivers en taverne qu'il prit la décision d'intégrer l'ordre Franciscain, écoutant avec intérêt es paroles du Moines avec qui il partageait le verre de l'amitié, ce soir la sans aucun doute Marclancien trouva sa voie celle de l'église et de la théologie.


Le choix du chemin :

Afin de devenir un futur moine plein de talent, Marclancien du passée quelques temps au couvant Franciscain profitant de cette période d'isolement pour commencer son Noviciat et découvrir la vie dans un monastère auprès de ses frères et soeurs, plus les jours passaient et plus il était renforcée dans la direction que prenait sa vie. Homme gentil et toujours présent pour apporter son aide et écouter sa seconde famille. Il dû pourtant retourner dans sa ville afin d'y apporter son aide à l'église pendant quelques jours, devant Diacre de Bergerac pendant quelques jours et s'approchant un peu plus de ses paroissiens.

Pourtant, la rencontre d'une femme va semer le doute dans ses choix, il quitte son poste de Diacre avec l'accord de son évêque et part en pèlerinage sur les routes de France, il iras juste à décider de se marier et de vivre quelques temps avec sa femme sans avoir d'enfant, mais la foy ne le quitte pas il reste Archidiacre tout en commençant une vie de Professeur grandement mener et s'engager dans la Diplomatie Romaine.
Quelques années plus tard son mariage annulé suite à la disparition de sa femme, il ne perd pas le Nord et demande son Ordination et devient Évêque du Mans le 23 novembre 1456, Combien de temps ?-, puis Archevêque de Tours Je suis quasiment certaine qu'il était archevêque mais rien dans son CV ? , Vice-primat de France par Son Éminence Rehael le 21 Janvier 1457 et fut élevé Cardinal le 21 mars 1457.


Marc l'Ancien a écrit:
Votre Eminence, mes frères du Saint Office,

Le Très Haut a mis quelques épreuves sur mon chemin, elles m'ont amené à me remettre en cause, telle était peut être Sa volonté.

J'ai ainsi constaté que je n'honorais plus comme j'aurais du certaines des charges que j'avais pourtant acceptées...

J'ai pris une ferme résolution : me consacrer tout d'abord et avant tout à mes paroissiens de Mende.

C'est ainsi que je vous écris ce courrier pour officialiser ce qui est de fait la réalité : mon absence trop fréquente dans ces lieux.

Je vous prie donc, votre Eminence, d'accepter que je me retire du Saint Office et je vous prie par avance mes frères de pardonner mon manque de travail régulier en ces lieux.

Merci de me faire connaitre votre décision.

Que le Très Haut continue à guider votre sainte action au service de Dogme de notre Eglise.

Faict le 11 juillet 1456 à Mende.

Frère Marc l'ancien

Messe fait à Tonerre par Jean de Puisaye suite à sa disparition

Citation :
Son Eminence le Cardinal Marc Lancien, ne fût pas seulement un homme d'Eglise mais surtout un guide pour des générations de Fidèles.
L'abnégation, la Foi, et l'érudition de Marc ont profondément touché de nombreuses personnes.

Il fût Evêque du Puy en Languedoc. Il officia à la Primatie de France puis à la Curie. Marc pouvait étonné par sa minutie constante et son travail infatigable, en particulier lorsqu'il fut secrétaire pontifical.
Il était également Théologue au Saint Office.
Frère Franciscain, il fut également professeur puis Doyen au Séminaire de Sens. C'est d'ailleurs là où j'ai eu le privilège et l'honneur de suivre ses enseignements.
Il travailla au Consistoire Pontificale de France et prit la tête de la province épiscopale à laquelle est rattachée la primatie de Bretagne.
Partout il fit preuve de cet appétit de travail qui le caractérisait.

_________________
Robert Savoie, frère gardien de ce couvent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drak
Frère Bibliothécaire
avatar

Nombre de messages : 441
Paroisse : Paradis
Statut : frère défunt
Autres : -
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vita de Marc L'Ancien   Mer 6 Juil 2011 - 21:13

Je viens de passer par le réfectoire.
J'y ai trouvé une vieille feuille qui trainait selon laquelle il apparait que le Saint Office souhaitait consacrer une hagiographie à frère Marc l'Ancien et avait chargé feu notre frère Blazingfast de la rédiger.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
savoie
Chapitrain
avatar

Nombre de messages : 1789
Paroisse : Fécamp
Statut : Frère Gardien
Autres : Théologue
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: Vita de Marc L'Ancien   Ven 8 Juil 2011 - 0:32

C'est en bonne partie du SO que viennent les citations ici rapaillées. L'ébauche de Titca est le travil fait jusqu'à maintenant. Mais il est interrompu depuis un bon bout de temps... (2009, de mémoire). C'est dans l'espoir de voir ce travail complété que j'ai rapatrié les notes ici.

_________________
Robert Savoie, frère gardien de ce couvent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vita de Marc L'Ancien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vita de Marc L'Ancien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bons Plans Jeux PS4, PS3, PS Vita, PC et autres
» Pandawa Multi élément/vita/Res :)
» Le cross-game chat sur Vita
» JV.com présente la PS Vita en vidéo
» La Vita sera gourmande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couvent Général Franciscain de Bruz :: L'enceinte du couvent :: Textes en cours de rédaction-
Sauter vers: