Couvent Général Franciscain de Bruz

Forum RP de l'ordre Franciscain du jeu en ligne RR
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  BibliomélieBibliomélie  

Partagez | 
 

 Stèles mémoriales : aux grands franciscains

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FrèreNico

avatar

Nombre de messages : 522
Paroisse : Valence
Statut : Ministre général
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Stèles mémoriales : aux grands franciscains   Ven 17 Mar 2006 - 3:25

Inventaire des stèles mémoriales

Timviking
Marlaeauvergne
Norv
Jarkov
Frère Nico
Frère Girtan
Robert Savoie
Marc l'Ancien
Jcaest
Sgan
Chevalier St Georges
Horace
Blazingfast
Breizh

Citation :
A Timviking, évêque franciscain du diocèse de Dié.

Timviking, homme de foi, homme de joie, et homme de poid.

Franciscain, celui ci lia de très forts liens avec l'idéologie impertinente franciscaine, et, par extension avec FrèreNico qui fut un véritable ami à bien des égards.
Timviking rayonnait et apportait un entrain et un enthousiasme tel, qu'officier et partager avec lui fut un réel plaisir.
Hésitant entre la vie monacale et la vie séculière, le hasard fit de lui un clerc. Belley se rappel encore du grand timviking, jovial et proche de ses paroissiens.
Toujours de gaie humeur, toujours cette allégresse qui fit de belley une paroisse dynamique et aristotélicienne.
De par les récentes réformes d'Eugene V, son ami et mentor frèreNico lui invoqua humblement son aide pour officier en tant qu'évêque à Die. Il occupa à merveille sa charge, mais malheuresement, il ne put mener à bien ses projets, et le diocèse de Die ne put pas profiter de l'humeur guillerette du grand Tim.

Il succomba en effet à un mal mystérieux, Dieu l'avait sans doute voulu ainsi, ses desseins nous sont bien impénétrables.

Qu'il t'accueil comme il le faut ami Timviking. Les franciscains ne t'oublieront pas.

De par cette gravure dans cette pierre, la mémoire du joyeux Timviking restera à jamais gravé dans le marbre du temps.


Dernière édition par Le moine Stylite le Sam 26 Oct 2013 - 2:20, édité 1 fois (Raison : ajout de l'inventaire)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ordrefranciscain.bb-fr.com
savoie
Chapitrain
avatar

Nombre de messages : 1789
Paroisse : Fécamp
Statut : Frère Gardien
Autres : Théologue
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: Stèles mémoriales : aux grands franciscains   Dim 17 Déc 2006 - 23:10

Frère Nico a écrit:


Grand Dieu ! Dure est de se replonger dans des temps si immémoriaux, les temps d'antan.
J'ai peine à me remémorrer la disparition de mon grand ami que fut frère Marlaeauvergne, un des plus fidèle à la cause franciscaine et qui m'épaula durant de longues années (HRP : mois) à travers les sentiers franciscains.

Les mots prononcés lors de ses funérailles furent marquées dans mon âme :

"Je perd une part de moi même, je devrais me reconstruire sans le doux son de votre voix, sans vos lumineuses réflexions. Votre optimisme me manquera..."

Il fût un ami très proche toute au long de sa vie, ma confiance lui était entièrement dévouée.
Outre ses qualités humaines celui çi fût un grand Homme de Dieu.
La ville de calais se souviendra de lui comme un curé exemplaire et un missionaire inspiré par le livre des vertus.
Il fût aussi un grand administrateur en marquant de son empreinte le duché de bourbonnais Auvergne. Ses amis laîcs s'en rappels encore, Nakuneuil ou l'actuel grand maître Héraklius (de grands hommes) l'ont tristement regretté.

Avant de s'éteindre de vieillesse dans une béatitude perpétuelle, celui çi avait préparé la fondation d'un monastère franciscain.
Mais malheureusement ce monastère ne lui survécut pas...

_________________
Robert Savoie, frère gardien de ce couvent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
savoie
Chapitrain
avatar

Nombre de messages : 1789
Paroisse : Fécamp
Statut : Frère Gardien
Autres : Théologue
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: Stèles mémoriales : aux grands franciscains   Dim 17 Déc 2006 - 23:21

nolivos a écrit:
Voici la biographie de frère Norv jusqu'au début de l'an de grâce 1454.

Citation :


Voici notre ami, ancien frère de ce couvent, Saint Jarkov

L'hagiographie de Saint-François de Gênes, père-inspiration des franciscains.



Dernière édition par le Mer 14 Nov 2007 - 3:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
savoie
Chapitrain
avatar

Nombre de messages : 1789
Paroisse : Fécamp
Statut : Frère Gardien
Autres : Théologue
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: Stèles mémoriales : aux grands franciscains   Jeu 15 Nov 2007 - 7:23

Citation :
La vie de celui qui deviendrai plus tard frère Nico fut guidée dès sa plus tendre enfance sur la voie de la piété. En effet, bien que le jeune Nicolaïde était le fils aîné d’un petit seigneur normand nommé Guillaume “Longue épée”, ce fut son frère cadet qui fut choisi pour lui succéder, et le futur saint fut envoyé à l’abbaye bénédictine Sainte-Blanche de Sens. Là, après une longue période en tant qu’oblat puis en tant que novice, il fut chargé de seconder frère Konrad, le sulfureux responsable de la bibliothèque. Malgré l’incompétence de son supérieur, Nicolaïde profita de ce travail pour entreprendre une quête de savoir que jamais il n’interrompit par la suite.

La suite de cette superbe vie que connu le premier gardien de notre couvent, responsable du renouveau franciscain, notre "grand" Frère Nico, en bibliothèque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules Savoie

avatar

Nombre de messages : 51
Paroisse : fidèle errant
Statut : Frère
Autres : fier franciscain
Date d'inscription : 17/02/2011

MessageSujet: Re: Stèles mémoriales : aux grands franciscains   Ven 25 Fév 2011 - 9:12

Des frères importants, morts ou vifs, dont l'implication fut ou est encore notable, et dont il faut connaître la Vitea (pour ce faire, cliquez sur les liens):

On a écrit:
La Vitea de Frère Girtan:

Citation :
Oui nos actions aussi belles soient-elles, doivent être conduites dans le désintéressement total. N’oublions pas que la charité est un devoir, mais seule l’obole est sacrée ! N’attendons pas qu’un ami, un frère, nous demande de l’aider, mais soyons prévenants et anticipons sa demande, si cela est possible, l’action n’en sera que plus efficace ! La Fraternité est le seul ciment de notre volonté, qui noie la haine, lie les passions dans l’enthousiasme, et nous donne la sagesse de la liberté de nos pensées, dans tous nos actes !

S.E. Anguillerusé a écrit:
Les chroniques en pourpre

Citation :
Mon Prince, je crois qu’il faut , comme dans une de nos sagas, parler de passé et d’avenir. De passé car il nous a construit et d’avenir parce que il reste à le construire.

Rehael a écrit:
La vitea de Robert Savoie
Citation :
Que la vie aristotélicienne sorte des églises, sorte de Rome, et se propage à tous les maillons de la cité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drak
Frère Bibliothécaire
avatar

Nombre de messages : 441
Paroisse : Paradis
Statut : frère défunt
Autres : -
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stèles mémoriales : aux grands franciscains   Jeu 26 Mai 2011 - 13:28

Stèle de Frère Marc l'Ancien
Citation :
Frère Marc l'Ancien fut très tôt touché par la vie de St François. Simple vagabond débarquant à Bergerac le 23 mars 1455, il se présentait, jeune baptisé, au couvent de Bruz 2 semaines plus tard.
Une fois ardente et un intense désir de servir l'Eglise et le peuple le caractérisaient: nommé frère franciscain le 27 mai 1455, diacre de Bergerac le 3 juin, secrétaire pontifical le 27 septembre, ambassadeur apostolique le 14 novembre, professeur principal au séminaire le 25 novembre et théologue au St Office le 9 décembre de la même année! Que de responsabilités en un an ! Il était archevêque de Tours, primat de France et cardinal lorsque la mort le frappa.

Il ne négligeait pas le peuple pour autant: il fut député de l'Assemblée Populaire, juriste (il refondit le droit religieux) et plusieurs fois membre du conseil comtal comme commissaire aux mines ou comme bailli.

Le couvent de Bruz lui doit d'importants travaux à la bibliothèque: c'est lui qui a succédé à Maisse Arsouye en complétant les manuscrits du Livre des vertus et en créant son index.

Ses dernières paroles furent destinées à organiser sa succession afin que l'Eglise ne souffrit pas trop de sa disparition.

Marc l'Ancien a écrit:
C'est là la mission première de l'église: conduire les croyants sur le chemin du Paradis.


Dernière édition par Drak le Mer 6 Juil 2011 - 21:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drak
Frère Bibliothécaire
avatar

Nombre de messages : 441
Paroisse : Paradis
Statut : frère défunt
Autres : -
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stèles mémoriales : aux grands franciscains   Mer 6 Juil 2011 - 20:59

Stèle de Jcaest
Citation :

C'est frère Girtan qui présenta Frère Jcaest, lors de la cérémonie de promotion qui porte son nom.

Originaire d'Artois, Frère Jcaest, rejoignit le couvent Franciscain avec les fondateurs Jarkov, FrèreNico, Marlaeauvergne ; Breizh… Peu après son noviciat, il fut ordonné et nommé Curé de Péronne en mai 1453. Son enthousiasme communicatif et son dynamisme particulier le firent rapidement remarquer de ses pairs. Il fut nommé Archevêque du diocèse de Cambrai, le lundi 12 Décembre 1453.

Baron de Clastres, membre de la famille de la Fère, son activité essentielle fut de défendre les valeurs aristotéliciennes et franciscaines à Cambrai dont il était évêque, puis à Rome où il était cardinal. Il fut élu à cette charge le 17 Juillet 1453, qu'il conserva jusqu'à son décès. Il était entre autre un ardent défenseur des pèlerinages, afin de stimuler l'ardeur des paroissiens, et de l'intervention d'une armée pacifiste, servant de moyen de pression, de manière à protéger les valeurs aristotéliciennes devant les hérétiques.

Il fut un frère franciscain conciliant, toujours à l’œuvre, humble et participatif à pour notre Ordre, mettant le bien commun avant de toute prérogative. « L’ordre par-dessus tout ! » Discret et efficace il a aidé lors du Concile, à l’unification de la nouvelle Eglise Aristotélicienne. Avant de s'éteindre le 7 février 1454, de vieillesse dans une béatitude perpétuelle, il avait pris part à la préparation du projet pour un monastère franciscain. L’abbaye de Tastevin est maintenant là, à Péronne, lieu de sa première paroisse.

Sur son lit de mort, Jcaest a écrit:
Mes frères, que la paix et la sagesse guident vos pas, je souhaite que l'ordre, par chacun de ces glorieux membres continue à briller et brille encore plus fort qu'il ne brille aujourd'hui.


--------------------------------------------------------------



savoie a écrit:
Stèle de Sgan
Citation :
Frère Sgan est un des frères fondateurs de l'ordre.

A Béziers, déjà, il ouvre un dispensaire pour accueillir les vagabonds, et les conseiller. Puis, c'est à Bourg qu'il sera le plus fier de son action: aidé par les fidèles, et la mairie, il y ouvre une aumonerie, sous la forme d'une taverne, dans laquelle les fidèles peuvent faire des dons. Nombre d'entre eux viennent quotidiennement faire l'aumône, et il achète du pain, pour le proposer à prix très faible aux miséreux et paysans pauvres.

Son influence, il la tient très tôt des siens:

Sgan a écrit:
Les démarches caritatives du père Latan à St-Brieuc, et celles de Marlaeauvergne sont précisément le genre d'actions que je compte mettre en place en tant que franciscain. Les salaires élevés pour les vagabonds font d'ailleurs déjà partie de ma politique de cultivateur.

Dévoué envers les vagabonds, avec le continuel souci de rester proche de ses fidèles, il exerce son ministère en pleine refonte des textes fondamentaux. Si son coeur porte plutôt vers Aristote, sa tête lui fait tout de même cordialement côtoyer Christos. Après l'arrivée d'Eugène V, les débats autour de la théologie prolifèrent, intéressants et nécessaires aux yeux du clerc, mais son seul souci demeure de faire vivre au mieux sa paroisse.

Il propose donc de créer un ouvrage uniquement dédié aux ressources pour les offices, assez général: citations, textes, chants, afin de tenir des cérémonies auxquels les paroissiens pourraient se retrouver.

Sgan a écrit:
Ce que je vous propose donc, est de conserver et consolider cette ambiance franciscaine, sereine et proche des fidèles. Ceci irait dans le sens de la vision franciscaine de la messe, accessible, la plus concrète possible...
Il meurt en 1454, alors qu'il vient d'être nommé archevêque métropolitain de Sens.




--------------------------------------------------------------



Stèle de Chevalier St Georges
Citation :
Le couvent franciscain ne serait pas ce qu'il est sans la contribution de Chevalier St-Georges !

Chevalier St Georges entra au couvent alors qu'il était un simple vagabond sans le sous mais avec une foi vive qui ne trouvait pas son épanouissement à Vesoul à cette époque sans église.

L'Eglise aristotélicienne en était en effet à ses premiers balbutiements et il s'attela à la tâche titanesque de diffuser la foi dans le monde.

Citation :
Enfin bref, un peu de piété dans ce monde de brute ça pourrait être pas mal.

Citation :
Si je veux avoir une chance que mon message passe chez ces impies alcooliques, il va falloir afficher le mien (je parle de l'alcoolisme évidemment, je ne suis pas impie).
Premier écolastre du couvent, il fonda les prémisses des cours tels qu'on les donne encore à ce jour à Bruz. Grand prêcheur, plusieurs de ses prêches sont toujours d'actualité. Pour Chevalier St-Gerges, c'était le bien commun qui devait passer avant toutes choses.

Il avait à coeur de lier pouvoir temporel et ecclésiastique, et tenta d'instaurer des concordats entre l'église et les duchés bien avant que cela soit la mode dans le royaume. Il fut ainsi rédacteur du premier concordat en Lyonnais-Dauphiné.

Grand rapporteur de l'ordre franciscain, il commença et supervisa avec Frère Nico l'écriture de l'histoire de l'ordre franciscain.

Le travail de CSG, comme on le nommait affectueusement en ces lieux, est intemporel, et marque encore aujourd'hui les esprits, moeurs, et façons de faire des franciscains contemporains.

Il s'éteindra le 3 Août 1454, d’une fièvre malicieuse.



--------------------------------------------------------------



Stèle de St Horace
Citation :

La vie du très saint Horace, fut en tous points des plus exemplaire pour l'humanité et son long chemin vers le salut.
Sa piété fut des plus profonde et des plus humble, et son génie créateur demeure sans égal parmi les serviteurs de Dieu.
Il fut tout à la fois
  • un homme illuminé par la grâce.
  • un disciple de Norv, le grand prédicateur.
  • et surtout le plus grand archiviste que l'Eglise ait jamais compté, ce pourquoi il est devenu le saint patron des archivistes.

Sa vita est disponible à la bibliothèque de Rome et aussi à la bibliothèque de ce couvent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drak
Frère Bibliothécaire
avatar

Nombre de messages : 441
Paroisse : Paradis
Statut : frère défunt
Autres : -
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stèles mémoriales : aux grands franciscains   Mar 3 Juil 2012 - 23:10

Stèle de Blazingfast o.f.m.

Citation :

Le nom de notre frère Blazingfast restera longtemps encore attaché à deux pôles majeurs de notre ordre: l'école des novices et le couvent d'Oxford.
Arrivé à Launceston (Cornouailles) en 1456, il sera très tôt touché par la grâce et deviendra ambassadeur apostolique de Cornouailles, puis frère mineur quelques mois plus tard, en mars 1456.

Dès son noviciat, il voudra propager la foi et la vision franciscaine dans son pays, en pensant y fonder un couvent franciscain. Avec l'aide de frère Latan, ce sera chose faite: le 22 Juillet 1457, frère Blazingfast o.f.m. (il tenait beaucoup à ces initiales) devient le 1er abbé du couvent d'Oxford. Tout est à faire, et il ne manque pas d'énergie: c'est lui qui fait les plans du couvent, c'est lui qui traduit une grande partie des écrits franciscains en anglais, dont la vita de St François.

Sa foi est vive et la charité et la contemplation sont deux axes majeurs de sa pensée; en témoignent plusieurs essais de sa main qui enrichissent le couvent anglais, comme le fameux "On The Essence of Religious Life", ou le traité de l'espérance "Never loose hope".

Il est aussi un élément clef de l'Eglise d'Angleterre-Ecosse-Irlande pour laquelle il rédige inlassablement: il participe à la rédaction de l'hagiographie de ERAINE, et à la traduction angloise du droit canon. Outre ces heures au scriptorium, il voyage à travers toute l'Angleterre comme inquisiteur.

Pour la plupart des franciscains cependant, frère Blazingfast o.f.m. est surtout le plus remarquable écolâtre adjoint. Toute une génération de frères se souviennent d'un frère humble mais joyeux entrant dans leur cellule, peu après leur arrivée au couvent et s'adressant à eux de façon invariable en les tutoyant comme un vieil ami:

Blazingfast a écrit:
Bienvenu à toi frère Novice, j'espère que ton noviciat sera fructueux.

Je suis Frère Blazingfast, Ecolastre adjoint de ce couvent, je suis là pour aider notre frère Rehael qui est l’Ecolastre pour te guider dans tes études et pour répondre à toutes les questions que tu souhaiteras formuler.

Il venait d'être nommé professeur au séminaire St Benoît quand il fut frappé par une pénible maladie qui le tint loin des affaires et s'éteignit en décembre 1458.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drak
Frère Bibliothécaire
avatar

Nombre de messages : 441
Paroisse : Paradis
Statut : frère défunt
Autres : -
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stèles mémoriales : aux grands franciscains   Mar 9 Juil 2013 - 23:59

Stèle de Frère Breizh
Citation :

Père fondateur du renouveau franciscain auprès des premiers frères, et breton comme beaucoup d'entre eux, c'est dans un climat de réforme que Breizh occupe les plus hautes responsabilités, en ce qu'on nommait alors le Vatican, Saint-Siège de notre église.

Grand artisan de la refonte de notre église, frère Breizh s'est efforcé d'y transporter les valeurs franciscaines, à commencer par la collégialité:

Sur la refonte de l'organisation de la Curie, Breizh a écrit:
Nous sommes à peine en train de mettre à plat l'organisation de la Curie... Mais nous nous sommes donné cette priorité dans les semaines qui viennent, et je pense que ceci fera l'objet d'une consultation de tous, ce qui est le minimum.

Partisan de l'égalité homme femme, qui n'était pas encore de rigueur à Vatican, Breizh la défendit pour Rome. Il fut également un défenseur hardi d'une zone anglophile, précurseur, en ce sens, de ce qui deviendra bien plus tard les zones géodogmatiques. Il fut également partisan d'un bras armé de l'Eglise:

Sans doute en support pour l'action de Saint Jarkov, il a écrit:
Je suis pour une armée papale. Nous sommes en train d'organiser la Curie, et je pense qu'un Cardinal en aura la charge, sinon au moins une organisation au-dessus des Ordres combattants (pour le moment Templiers et Licorne)

D'abord secrétaire de la Curie, il deviendra Cardinal au côté de Frère Nico, Marlaeauvergne, Norv et Jarkov, à une époque où l'on ne comptait que 11 Cardinaux.

Epuisé par sa tâche, il démissionna en juin 1453 et disparut peu après. Des témoignages indiquent qu'il partit pour Forcalquier en Provence et qu'il devint régent de Provence quand celle-ci déclara son indépendance.


Dernière édition par Drak le Ven 12 Juil 2013 - 23:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anguillerusee
Doyen
avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 45
Paroisse : saint pol de léon
Statut : cardinal archeveque de Carthage IP
Autres : vieux
Date d'inscription : 06/12/2005

MessageSujet: Re: Stèles mémoriales : aux grands franciscains   Mer 10 Juil 2013 - 21:37

*écrase une larme en lisant certaines stèles

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fcuignet.typepad.com/saint_pol_aurelien_rr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stèles mémoriales : aux grands franciscains   

Revenir en haut Aller en bas
 
Stèles mémoriales : aux grands franciscains
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Nabz Coussin/doudou pour les grands enfants...
» Anthologie des grands discours. ( a faire vivre)
» Courrier vinicole : Grands vins du Monde
» [Hors sujet] Vos plus grands exploits !
» Les grands 2008 de la Maison Jean-Pierre Moueix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couvent Général Franciscain de Bruz :: L'Hostelerie :: La salle des convives-
Sauter vers: